hollande2

Monsieur Hollande, 

Vous croyiez quoi ? Que le poste faisait l'homme, que la fonction définissait le rang ? Etre élu par le peuple inspire le respect mais ça s'arrête là...

Vous avez mal commencé, avec une passation de pouvoir qui ne vous honore pas. Critiquant une petit homme argneux et dangereux vous êtes apparu dès le premier jour comme faisant fi de la biencéance et des conventions républicaines. Que de contratste entre votre attitude et le discours, trop tardif, de votre prédecesseur le soir même de sa défaite. En n'accompagnant pas Mr Sarkozy lors de son départ vous avez craché sur 50 % des Français, beau début....

Ensuite, votre gouvernement fait de bric et de broc, dans une approximation qui a révélé que vous n'étiez pas prêt, a mis en évidence vos calculs politiques et "comptables" qui passent avant les interêts du peuple. Votre premier ministre fut désigné par défaut, expression qui résume assez bien votre présidence.

Après quelques jours, vos premières "promesses" furent balayées d'un trait. Président des socialistes avant tout et non des Français comme vous le disiez. Le "moi président" fut tourné en dérision qand vous vous êtes impliqué aux législatives pour votre ex et que votre votre actuelle vous a contré, quelle honte pour la France... vous aviez oublié une chose, n'est pas Mitterrand qui veut, et on ne laisse pas une trace dans l'Histoire juste parce qu'on a été élu....

Plus tard, vos passages dans les médias furent l'occasion de découvrir cette haine vicérale pour Sarkozy. Haine qui se rapproche de la passion, de la jalousie, c'est tellement évident. Vous êtes un Fils de "riche" selon vos critères, et ne pouvez pas supporter qu'un manant rentre dans votre monde. Quelle contradiction pour un Homme de Gauche. Mais monsieur hollande, la gauche et la droite n'existe plus, il y a les humanistes et les individualistes. Dans les deux camps, il y en a dans les deux camps... l'actualité ne me fera pas dire le contraire.

Vous n'êtes pas bon Mr Hollande, vous êtes petit. Après l'affaire Cahuzac, au lieu de disserter sur la moralisation dont tout le monde se fou, vous auriez du dire que vous êtes Président, que vous saviez un peu avant tout le monde, logique et rassurant, et que vous ne pouvez pas empecher que des brebis galeuses hantent vos couloirs. Puis MERDE !  Après tout chaque Français l'aurait compris. Bien mieux que vos effets de manches qui jettent le discrédit sur toute la classe politique alors que la majorité d'entre eux reste intègre. Vous faites là, inconsciemment je l'espère, le jeu des extrèmes. Quoi de mieux qu'un homme politique richissime qui fait don de son temps pour son pays...

Vous n'êtes pas bon quand vous improvisez. La taxe à 75 % que vous sortez du chapeau et qui vous revient en pleine figure, cette idéologie incroyable en temps de crise... comment aussi, quand on est président, favoriser par une loi les fonctionnaires par rapport aux privés (journée de carence), comment et pourquoi favoriser honteusement ce secteur si ce n'est pour leur dire merci d'avoir voté pour vous ? un signe de faiblesse....?

A titre personnel, j'ai été angoissé quand le président de mon pays affirme que prendre le train est parfait, ok, mais dire ensuite que vous avez le temps et que rien ne presse me dérange plus que tout. Non, le poste que vous occupez n'est pas un poste de haut fonctionnaire, vous devez être réactif et user de bon sens. L'époque des rois fainaiants est révolu. Vous manquez de franchise, et désormais, tout le monde le sait.

Au delà de tout ça, sans doute êtes vous un peu limité. Vous êtes un produit de l'état, vous connaissez l'état, son fonctionnement, mais vous n'êtes pas un homme d'état. Vous n'avez jamais rien créé, votre salaire est toujours tombé tous les mois, quel que soit l'état des finances de votre employeur, l'Etat... et vous n'avez pris que très peu de risque. Que connaissez vous du monde réel ? rien ! Si ce n'est une vision à travers le prisme de vos cours ou de vos lectures. On ne peut pas vous en vouloir de travailler peu, de ne pas trancher, de ne pas diriger, on ne peut pas vous en vouloir, vous ne savez pas ce que c'est que d'être un patron. On n'est plus au PS Mr Hollande, la France ne se gère pas par copinage ou cooptation, vous êtes le représentant d'un état, et la France qui plus est...

Je vous plains. Vos 5 années de présidence vont être un clavaire, si vous tenez 5 ans... ce dont je doute. Je ne vous en veut pas d'être mauvais, vous êtes surement plein de bonnes volontés, mais Dieu que vous êtes lent et maladroit. Que le costume semble trop large pour vous et que vous semblez ne pas être préparé à cette tâche là.

Elu sans la majorité des votants, je le rappelle, vous êtes sur votre nuage, en plein rêve par la volonté divine. Les derniers à être dirigeants par la volonté divine furent renversés par le peuple, méfiez vous bien de cela.

Vous ne vivez pas dans votre temps. Aujourd'hui tout est relevé, noté, diffusé et interpété. Vos tentatives de communication sont sans effet.... Les Français se sont trompé. Manipulés par vos réseaux ils ont rejeté un président superactif. Non par choix pour votre personne, mais par rejet passionel pour votre avdersaire.  Donner les clés de la maison France à quelqu'un qui n'a jamais exercé aucune fonction importante était un suicide. vous nous le prouvez tous les jours monsieur hollande. Les Français se sont suicidé, il n'y a pas d'autre mot. Ils le savent désormais, 7% pensent que vous êtes à la hauteur. 7 % c'est incoryable !!!