Le climat actuel, en France, est nauséabond et devient dangereux, à quelques jours à peine d'une élection régionale.

Nos politiques, nos biens-pensants ont pris cette habitude systématique de censurer, de rejeter des personnages publics pour leurs paroles ou leurs écrits. Je veux parler essentiellement de Zeymour, un peu, et Dieudonné, et d'autres...

Je ne veux pas donner ici mon avis sur leurs dires, mais ouvrir la reflexion sur "comment combattre des idées". A force d'exclure certains, une partie du Peuple Français, se sentant lui même exclu, se trouve naturellement attiré vers ceux qui le sont comme lui. Non par adhésion des idées, mais par le sentiment qu'ils sont, ensemble, dans le même bâteau. Il en fut ainsi du FN qui fut et reste encore pour sa grande parrtie un vote de rejet du système.

Je pense qu'il est essentiel et vital désormais d'ouvrir le débat, d'offrir à ces personnes des tribunes contradictoires afin qu'ils soient combattus sur le fond de leurs idéologies et non sur la forme qu'ils manient souvent avec une perfection sans égale. C'est tellement simple de parler et d'annoncer des grandes vérités derrière un bureau et d'envoyer cela sur you-tube, aucune contradiction, aucune remarque, aucune critique... La parole devient juste.

Au delà du débat, il est essentiel aussi d'accepter que ces personnes peuvent apporter de vraies questions que tout le monde enterre, qu'ils peuvent aussi faire avancer le débat sur certains points. Sans cela, on les laisse seuls, libres de radicaliser leur langage souvent pour faire le Buzz ou se mettre en avant.

La justice a condamné plusieurs fois Dieudonné, encore ce jour avec une amende et de la prison avec sursis. Ayons conscience que tout le monde s'en moque, surtout ses fidèles et lui en premier. Tout le monde se moque des décisions de justice qui ne rassurent qu'une certaine élite totalement déconnectée. Ces sanctions provoquent l'effet inverse de leur but initial.

Cette élite là, justement, si elle voulait se donner les moyens de faire valoir et connaitre ses valeurs, ferait bien mieux de débattre sur le fond avec ceux qu'elle accse de tous les mots, mais pour cela il faut avoir du fond, des couilles et du charisme comme un certain Bernard Tapie en son temps face à JMLepen... En lieu et place de cela, on a un PM qui devient rouge et s'excite à l'assemblée contre une jeune femme représentant le FN et lui fait, au fond, une bien bonne publicité...

Le seul homme d'Etat qui connait parfaitement ses dossiers, qui à l'expérience et qui manie mieux que personne son image face aux médias, le seul qui pourrait aujourd'hui faire face à tous ces gens censurés, en acceptant certaines de leurs idées et en en combattant fortement d'autres, reste Nicolas Sarkozy, à part lui.. personne...