Si nous regardons un peu en arrière et pas si loin que ça....

On découvre à quel point nos modes de consommations ont changé, à quel point nos valeurs ont changées et Ô combien nous n'acceptons plus les différences.

Sous couvert d'égalité, nous souhaitons tous avoir accès à tout. Nous n'acceptons plus la différence sociale, le crédit permet à chacun d'entre nous de rêver qu'il est riche. Qui n'a pas son écran plat, qui n'a pas sa belle voiture.....

Mes parents, en leur temps, avaient acheté une Renault 5 TL, voiture attendue, payée en économisant chaque sou, et voiture qui fut LA seule voiture de mon enfance. Jamais ils n'ont envié le voisin mieux lotti, jamais ils n'ont imaginé que, au bout de 4 ans, cette auto si petite, avec ses trois portes, était bonne pour la casse...

On vivait avec ce qu'on avait, on vivait bien, heureux, on se parlait. Les médias ne nous projettez pas en pleine figure du luxe inaccessible, nous n'avions pas l'impression de vivre un monde meilleur rivé sur nos écrans entre bons amis virtuels. Ma fille peut croiser dans la rue un "Ami" FB sans même se retourner... et pourtant ils se racontent tout sur les réseaux.......

On acceptait les différences, on acceptait sa condition, on était fier de ce que l'on avait et jamais mes parents n'ont eu honte de ce qu'ils m'ont offert avec leur coeur et leur amour.

Depuis l'accès facilité au crédit à la consommation, depuis que les médias sont devenus intrusifs, depuis que l'on sait, en fait, ce que l'on a pas, la jalousie et l'aigreur se sont généralisées. Les gens n'acceptent plus la différence. On etale le luxe, mais on ne parle pas de travail. On prone même les 35 h, pour travailler moins, étrange idée de la société.

Je sais que c est dur, de plus en plus dur, de vivre avec le smic. Tout est cher, tout a augmenté, surtout depuis l Euro. Je comprends les frustrations, je comprends qu il est inadmissible de ne pas vivre dignement quand on travaille dur, de nuit, dans une usine par exemple... Mais, au risque de m attirer les foudres de certains, je condamne cette mentalité et cette idéologie qui laisserait à penser que nous sommes tous égaux. Je condamne aussi ceux, qui avec de maigres revenus, dépensent sans compter en accessoires  de "luxe" et autres vacances à crédit. Même si, au fond, c est la société actuelle qui les poussent à toujours vouloir plus.

j ai aidé un salarié à monter son dossier de surendettement. Le pauvre n avait pus rien, des crédits par dessus la tête, des retards en EDF, eau gaz .... Le fond du trou. Je me suis rendu chez lui, canapé "design", écran plat, abonnement canal sport, 4 portables entre lui et sa famille, une voiture à crédit avec des options superflues.. etc etc.... Je ne juge pas, je ne critique pas, le monde dans lequel nous vivons lui met en pleine "poire" que sa vie est un échec, qu il ne rend pas heureux sa famille, qu il a tout raté. 

Je ne généralise pas, certains acceptent leur condition et sont très heureux, qu ils soient riches, puissants ou pas, cela n 'a aucune importance vu que, de toute façon, on trouve toujours mieux que soit. Mais quand même, on vit une époque un peu triste, où cet accès à la communication si facile et si généralisé, nous prive finalement de toute communication avec ceux que l on aime.... Et du coup, on est tous égaux, du moins c est ce qu ils disent... Donc, on n'accepte plus les différences et on s en rend malade.