montebourg

J ai toujours été pour l ouverture des marchés, c est une évidence, c est du bon sens. Nous devons vendre à l étranger et acheter aussi à l étranger, dans les meilleures conditions possibles.

Ce qui m excède et me révolte, c est cette naïveté politique qui consiste à dénoncer sans cesse les délocalisations, mais, dans le même temps, accepter que rentrent dans nos pays des objets fabriqués à l étranger, dans des pays ou aucunes règles n existent.

Comment accepter, en tant qu industriel, qu' on nous impose chez nous, des règles sociales, économiques et environnementales, ce que je comprends et accepte, et que je puisse acheter les mêmes produits, moins chers, dans des pays où aucune règle de ce genre n est appliquée, et même plus, où les GVT subventionnent les productions.....

On marche sur la tête, on nous répond qu il faut que l on soit innovant, on nous dit que nous sommes beaucoup plus productifs, on nous ment, on nous roule dans la farine et on critique la mondialisation.....non sens.....

Messieurs les politiques, ne croyez pas que nos ouvriers sont tous spécialisés, ne croyez pas que nous sommes plus productifs avec nos sociétés de loisir, ne croyez pas que nous ne fabriquons QUE des produits haut de gamme de niches et autres spécialités Francaises, tout ceci est du vent, de la fumée pour cacher vos contradictions. 

Tout ce que je dois payer comme taxes, charges, investissements pour me mettre aux normes, les contrôles des machines et tout ce que vos énarques inventent chaque jour se retrouve sur le prix final du produit que je fabrique. Au bout du compte, je comprend parfaitement que les clients cherchent ailleurs, moins cher.

Alors vos beaux discours, vos allusions à notre excellente productivité, vos efforts pour l innovation, tout ceci n a aucun sens si vous n instaurez pas, si ce n est des barrières douanières, du moins des normes de fabrication au moins identiques aux nôtres pour nos produits d importation.

Oui, je pense que nous sommes perdus si nous n obligeons pas les pays qui exploitent les ouvriers à respecter un minimum de chose pour nous vendre leurs biens, oui nous sommes perdus si nous achetons en masse chez eux et que, en même temps, ils nous prêtent de l argent pour combler nos déficits, oui messieurs, il reste en France des ouvriers non qualifiés, qui méritent de travailler, et qui travaillent avec leur cœur.

Votre système nous oblige à délocaliser si nous voulons survivre, votre laxisme ou manque de courage politique nous impose d acheter à l étranger et envoyer nos devises hors de l 'Europe. Nous ne sommes pas QUE le pays des grands groupes, EDF ou AREVA, nous avons aussi un tissu industriel qui s effrite et qui souffre. Vos politiques tentent de mettre des pansements sur des murs fissurés, occupez vous de l origine du mal plutôt que de tenter de le soigner mollement.