fnps

Notre pays, si on résume, connaît 4 grands mouvements politiques, de l extrême droite, à l extrême gauche. Le centre étant, pour moi, plus à droite.

On résume encore en considérant que 80% des électeurs sont républicains et attachés aux valeurs de notre pays. Aussi, c'est un fait, contre les thèses prônées par l extrême gauche et l extrême droite.

Le jeu se complique avec une extreme gauche qui ne represente pas grand chose, à l ideologie depassee et usée, n assurant plus au PS le reservoir indispensable pour gagner des elections. Meme a la derniere presidentielle, malgre un vote de rejet massif contre Sarkozy, il a fallu les electeurs du FN pour faire pencher la balance, que ce soit avec des votes blancs ou des adhésions directes.

Là, le jeu devient malsain et dangereux.... sachant que le vote de rejet est une première qui ne sera pas (?) répétée.

Le PS se targue de représenter des valeurs modernes et universelles. Il prône le mariage pour tous, le vote des étrangers, bref tout ce qui peut les différencier idéologiquement. La lutte des classes, la chasse aux riches, tout ça flate les deux extrèmes en fait. Nous savons tous quel niveau de vie ont nos politiciens pour ne pas tomber dans le panneau...

La politique menée par le PS déçoit, elle déçoit énormément, et, naturellement, les personnes sensibles sont tentées de se tourner vers les extrêmes, qui peut leur en vouloir quand on vous dit que la mondialisation est la cause de tout, les riches, l' Europe et l'immigration... logique......

Le PS ne dit rien, ne bouge pas, il laisse entendre que l'UMP c'est un peu bonnet blanc et blanc bonnet avec le FN, que finalement Sarkozy avait draguer les voix de l'extrême droite, mais que eux, mon Dieu, jamais ! On tente de relativiser les comparaisons des extrèmes en minimisant les thèses d'un PC qui n'existe plus vraiment...

Alors que reste-t-il au PS si ce n'est faire monter le FN par des lois qui seraient interressante à discuter en temps normal mais qui parraissent déplacées en cette période de crise. Le PS se délecte de voir le FN progresser, sur le dos d'une droite qui attend le retour, un jour, d'un leader charismatique.

En fait, le jeu consiste à attendre une échéance importante et déclarer aux biens pensants, républicains et démocrates, qu'ils n'auront d'autres choix que de voter contre le FN, un jour, quand celui ci sera très haut.

C'est à vomir que ce calcul politicien sur le dos des valeurs que nous défendons tous. C'est à vomir de se targuer d'être social mais penser, uniquement et toujours au pouvoir et à l'argent.

Non messieurs, les électeurs ne sont pas si stupides que ça. La diabolisation de Sarkozy apparrait tous les jours un peu plus et chacun comprend, enfin, qu'il fut manipulé. Pour le reste, chacun sait donc, au fond de lui même, que le meilleur rempart au FN reste et restera une droite forte et certainement pas un PS dont il est l'enfant sous Mitterand.

Les voix du FN, vu que c'est de cela qu'il s'agit, n'appartiennent à personne. Sa représentante est plus polissée et "présentable" mais elle veut LE pouvoir, ce que son père n'a jamais voulu. Partant de là, elle aussi va se brûler les ailes. Ses équipes son limitées, ses réseaux sont faibles et ses thèses sont impossibles à mettre en oeuvre.

Il faut une droite qui ose soulever les vrais problèmes, faisant fi des leçons moralisatrices des bons gens de gauche qui, en faisant cela, ne pensent qu'à eux même et à garder un pouvoir qu'ils ont eu par un concours de circonstance. OSEZ parler FRANC et dire les choses, même si ces choses dérangent, messieurs les politiciens de droite !